grille.png
_gma8105_1.jpeg

Une passion musicale

La troisième édition de « Idéal au Potager du Roi » nous fait songer aux précédentes. Le Festival ne peut plus être séparé des moments musicaux vécus à ciel ouvert. Moments pourvus d’images, d’amour, d’enchantement. Toutes les couleurs et les nuances de la musique chantent sans se lasser dans le crépuscule d’or qui tombe sur Versailles et son château.

Pretty Yende, merveille du monde célébrée, chantera exceptionnellement. Nous oublierons notre condition mortelle.

Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, Lea Desandre, Martina Russomanno, Andreea Soare, Marion Tassou, Fernando Escalona, Mikhail Timoshenko, Timothée Varon. Quand les voix s’ajoutent aux instruments, c’est si beau qu’il semble que l’on rêve. On retient son souffle.

Les jeunes chanteurs, certains de l’Académie de l’Opéra de Paris, seront là tant que des profondeurs de l’espace une voix lointaine ne leur réponde. Que de talents. Jaillissent alors aux étoiles les sérénades ailées des jeunes musiciens prometteurs dont c’est parfois la première apparition en scène. Le public et les arbres continuent de les écouter, de les découvrir dans le silence. Quelque chose d’indéfinissable émeut jusqu’aux larmes : une jeunesse talentueuse. La preuve que la beauté de l’art musical et l’équilibre ne sont pas incompatibles avec la liberté de la jeunesse, sa joie et la vérité dramatique.

Ces jeunes artistes créent ainsi un style clair, savant, nouveau, d’une élégance incomparable. Une école à dire vrai, à dire ce que l’on sent, faite pour respirer l’air de la liberté. Ils sont les artisans du renouveau à travers l’éducation indispensable qu’ils ont reçue dès le plus jeune âge. Un « Idéal » de beauté pure de la forme musicale jamais indifférente à la vie. La nature est le fond même de leur symphonie respective en l’appropriant à la seule Musique.

Nous tenons à leur exprimer notre admiration aimante.

Valeriy Sokolov le grand, Aleksey Shadrin, Natalia Kuleba, Aylen Pritchin, Maxim Emelyanychev, Thomas Dunford, Keyvan Chemirani, Stéphane Gassot, François Meïmoun, Shuichi Okada, Stéphanie Huang, Marcel Cara, Ninon Hannecart-Ségal, Paul Zientara, Justine Metral, Aurélien Gignoux, Adélaïde Ferrière, Pierre Fouchenneret, Audrey Vigoureux, Jean-Paul Gasparian, Emmanuel Christien, Marie-Ange Nguci, Jérémy Jouve, Mehdi Ghazi, Jakow Pavlenko, Eugene Kawai, les 24 Violons du Roi, l’ensemble Il Caravaggio, Camille Delaforge, le Quatuor Hanson, le Quatuor Arod, l'Orchestre Elektra (direction Jordan Gudefin) et l’Orchestre Consuelo  (direction Victor Julien-Laferrière) sont ensemble la Victoire du Renouveau… Qu’ils en soient remerciés.

JEAN-PAUL SCARPITTA

Direction artistique