21CD1106NH_0919.JPG

©

AURÉLIEN GIGNOUX,

timbalier

Musicien éclectique et engagé, Aurélien Gignoux propose par la clarté de son jeu un espace de matière sonore nouvelles. En cherchant à s’approprier les couleurs et les textures, il nous invite à la découverte des différentes atmosphères où il aime évoluer.

 

Il découvre les percussions dès son plus jeune âge grâce à l’Orchestre du Capitole de Toulouse dans lequel ses parents évoluaient. Tout de suite happé par l’aura de cet instrument aux multiples facettes, il se lance dans un parcours d’étude au Conservatoire de Toulouse mêlant batterie, piano, percussions classique et vibraphone jazz. C’est dans la classe de marimba d’Éric Sammut au Conservatoire de Paris qu’il apprendra véritablement à écouter et à développer ses palettes sonores. Il entretiendra dès lors les aller-retours entre le répertoire classique et le monde de l’improvisation. 

 

Après avoir intégré le Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Gilles Durot en 2016, il part perfectionner son approche de l’orchestre et des timbales en Allemagne en Erasmus à la Musik Hochschule de Munich dans la classe de Raymond Curfs. Il obtient son Master à Paris avec les félicitations du jury en 2021. Durant ces années de formations, il accumule une forte expérience orchestrale lors d’académies internationales et en production avec les orchestres français majeurs. Il est amené à côtoyer des chefs tels Vladimir Jurowski, Valery Gergiev, Klaus Mäkelä, Esa-Pekka Salonen, Gianandrea Noseda, Mikko Franck, François-Xavier Roth et apprécie l’échange puissant qui se forme avec eux, notamment au poste de timbalier.

 

Son intérêt pour la musique d’aujourd’hui le pousse à se développer en tant que soliste et chambriste, il intègre en 2019 le Trio K/D/M, et devient soliste de l’Ensemble Intercontemporain en 2021. Il est amené à créer des pièces des compositeurs d’aujourd’hui et de demain tel que Jean-Pierre Drouet, Yan Maresz, ou encore Philippe Hurel. Prenant son rôle d’interprète très à cœur et désireux de transmettre l’esprit et la pensée du compositeur, il collabore au plus près avec eux.

 

Nommé Victoire de la musique dans la catégorie Révélations Soliste Instrumental 2021, lauréat du second prix au prestigieux concours international de l’ARD de Munich, et du prix de la meilleure interprétation de l’œuvre commanditée, il s’est entre autre déjà produit en soliste avec l’Orchestre de la Radio Bavaroise, le Münchner Rundfunk Orchester, l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon et le Osnabrücker Symphonieorchester.

 

En 2022, il sera amené à se produire à l’auditorium de Radio France avec le collectif Les Insectes créé par le compositeur Bastien David autour d’un métallophone 1/12 de ton, à la Criée de Marseille pour une création de Philippe Hurel avec le Trio K/D/M et avec l’orchestre de Caen pour un triple conc