image.jpg

©

SHUICHI OKADA,

violoniste

Né en 1995 à Bordeaux, il commence l’étude du violon à l’âge de 5 ans. Après avoir commencé ses études au conservatoire de Bordeaux avec Stéphane Rougier, il est admis au CNSM de Paris à l’unanimité à l’âge de 15 ans, dans la classe de Roland Daugareil, Suzanne Gessner et Christophe Poiget. Il poursuit après ces études à la Barenboim Said Academy de Berlin avec Mihaela Martin et il est actuellement étudiant à La Chapelle Reine Elisabeth avec Augustin Dumay.

Étant passionné par la musique de chambre, il intègre la prestigieuse classe du quatuor Ysaye, et a la chance de travailler avec des professeurs tel que Claire Désert, François Salque, Jérôme Pernoo ou encore le trio Wanderer. Il participe souvent à des master classes, notamment avec Mihaela Martin, Pavel Vernikov, Patrice Fontanarosa, Donk Suk Kang, Sarah Nemtanu, Stephan Picard… Shuichi est sélectionné pour participer à de prestigieuses académies, comme l’académie Seiji Ozawa (Suisse), l’académie Carl Flesch ( où il y obtient le prix Stennebrüggen, le prix Carl Flesch ainsi que le prix Ginette Neveu ), ou le festival Santander.

Il est lauréat de beaucoup de concours: 2ème prix au concours international Postacchini, 1er prix au concours international Ginette Neveu, 1er prix ainsi que le prix de la personnalité la plus remarquable au concours international de Mirecourt, et devient plus récemment lauréat dans de prestigieux concours comme le concours Lipizer (Gorizia) ou le concours Fritz Kreisler (Vienne). En 2015 il gagne le deuxième prix au concours Markneukirchen, et reçoit le prix « Prince of Hessen »lors des master classes à la Kronberg Academy.

Cela lui donne l’opportunité de jouer avec des orchestres tel que l’orchestre lyrique d’Avignon, l’orchestre de la Hochschule de Weimar, l’orchestre symphonique de Nancy, l’orchestre du DFO (à la salle Pleyel), l’orchestre de chambre « Nouvelle Europe », l’orchestre philharmonique de Baden- Baden, la philharmonique de Vogtland, l’orchestre de Normandie, l’orchestre de l’opéra de Toulon, l’orchestre de Bayonne, l’orchestre Pasdeloup, l’orchestre symphonique de Bienne...

Shuichi est régulièrement invité à des festivals, tel que le festival « les vacances de Mr Haydn », le festival de la Roque d’Anthéron dans le cadre des ensembles en résidence, le festival de la Vézère, les moments musicaux de La Baule, les folles journées de Nantes et Tokyo, le festival Seiji Ozawa à Mastumoto, le festival de Pâques de Deauville, le festival de Radio-France, le festival de Giverny, le festival 1001 notes, le festival de Val d’Izère, le festival « musique à Guéthary », le festival de l’orangerie de Sceaux, le festival du Palazetto Bru Zane, où il s’est produit avec des artistes tels que Jerôme Pernoo, Jerôme Ducros, Michel Strauss, Raphael Pidoux, Jean-Claude Vanden Eyden, Peter Frankl, Philippe Jaroussky, Mathieu Herzog, Antoine Tamestit, Claire Désert, Lise Berthaud, Itamar Golan, Jean- François Heisser, Amaury Coeytaux, Stéphanie-Marie Degand, Gérard Caussé, Pierre Fouchenneret, Augustin Dumay, François Salque, Gary Hoffman, Miguel Da Silva...

Il a eu l’occasion de jouer dans de grandes salles en tant que soliste ou en musique de chambre à la salle Pleyel, au Théâtre des Champs Elysées, à la salle Cortot, la Victoria Hall de Genève, le théâtre des Bouffes du Nord, la grande salle du Konzerthaus de Vienne, la grande salle de la Philharmonie de Paris, la fondation Louis Vuitton, au Bozar de Bruxelles, la cité de la musique...

Shuichi est aussi le violoniste du trio Arnold composé de Bumjun Kim (violoncelle) et Manuel Vioque Judde (alto). Ils sont en résidence à la fondation Singer-Polignac.

Il sort son premier CD (Brahms/Schumann) avec le pianiste Clément Lefebvre, sous le label Mirare.

Il enregistre aussi les quintettes et sextuors à cordes de Brahms avec Pierre Fouchenneret, Lise Berthaud, Adrien Boisseau, François Salque et Yan Levionnois, dans le cadre de « l’intégrale de la musique de chambre de Brahms », pour le label B-record.

Avec le label Alpha, il enregistre l’octuor de Schubert et l’octuor de Raphaël Merlin, ainsi qu’avec la chanteuse Veronique Gens et l’ensemble Igiardini dans des mélodies françaises, récompensé par un choc de classica, un diapason d’or, nommé aux victoires de la musique classique dans la catégorie enregistrement.

Avec le trio Arnold, il enregistre chez Mirare les trios op.9 de Beethoven. Ce disque sera récompensé par un diapason d’or, et d’un trophée radio classique.

 

Il est soutenu par la fondation Safran, l’or du Rhin et Banque populaire. Il joue sur un magnifique violon de Carlo Tononi de 1710, appartenant à la famille royale Belge.