Theotime Langlois de Swarte - (c) Julien Benhamou.jpg

©Julien Benhamou

THÉOTIME LANGLOIS DE SWARTE,

violoniste

Passion et éclectisme définissent les choix de répertoire de Théotime Langlois de Swarte qui s’étend du XVIIe siècle jusqu’à la création contemporaine.

 

Théotime est le premier violoniste baroque à être nommé aux Victoires de la Musique Classique, en 2020 « Révélation » et, en 2022, comme soliste instrumental et dans la catégorie ‘enregistrement’, une reconnaissance pour son travail au sein de multiples ensembles baroques, parmi lesquels Les Ombres avec qui il vient d’enregistrer un disque de concertos (Vivaldi, Leclair, Locatelli) et Les Arts Florissants et William Christie, avec qui il a récemment joué et enregistré les concertos de Haydn.

 

Il joue dans des salles prestigieuses comme la Philharmonie de Berlin, le Musikverein de Vienne, le Shanghai National Art Center, le Walt Disney hall de Los Angeles et la Philharmonie de Paris. L’an prochain, il donnera à New York, à Washington et à Berlin (festival Postdam), un Concert Spirituel aux Caraïbes pour Opera-Lafayette et Mala Punica. Artiste-Résident à l’Arsenal de Metz à partir de septembre 2022, il fera ses débuts avec l’Orchestre National de Lorraine et poursuivra son travail de violon solo avec le Holland Baroque Orchestra.

 

2020 marque le début de sa collaboration en tant que soliste avec le label harmonia mundi: il enregistre son premier CD ‘The Mad Lover’ consacré à la musique anglaise avec le luthiste Thomas Dunford, un succès critique (“du très grand art”, “das Ergebnis is geglückt”, “a truly outstanding disc”) et public de la fin de l’année 2020, dont il interprète les œuvres en tournée en France, Allemagne (Postdam Festival, Schwerin), Pays-Bas (Wonderfeel festival, Concertgebouw d’Amsterdam), Festival Bach de Riga, etc... Son deuxième disque, « Proust, le concert retrouvé », reconstitue le concert organisé au Ritz par l’écrivain français, avec le pianiste Tanguy de Williencourt, enregistré sur le violon « Davidoff » du Musée de la Musique, qui sera donné en concert au Brésil, Turquie et France. Un troisième CD consacre le duo qu’il a formé avec William Christie dans un programme français (sonates de Leclair et de Sénaillé), présent cet été sur toutes les scènes françaises ainsi qu’au Canada.

 

Très attaché au répertoire de la charnière du XIXe et XXe siècle, il fonde d’autre part avec Fiona Mato et Hanna Salzenstein le trio Eluard qui a pour vocation de reconstituer l’univers des salons européens de la même époque. Un enregistrement Schumann couronnera cette aventure qui retracera l’incroyable richesse musicale de l’époque romantique à Leipzig.

 

Après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) dans la classe de Michaël Hentz, Théotime fonde l’ensemble Le Consort avec le claveciniste Justin Taylor. L’ensemble est très vite reconnu comme l’un des plus importants de sa génération ; il collabore avec des artistes lyriques tels que Eva Zaicik, Véronique Gens, Emmanuelle de Negri, Paul-Antoine Bénos-Dijian, Adèle Charvet et Mathias Vidal. Leurs enregistrements pour Alpha Classics/Outhere sont récompensés par la presse : Choc Classica, Diapason d’or (dont un de l’Année 2019).

 

Théotime Langlois de Swarte est lauréat de la fondation Banque Populaire et de la Jumpstart Foundation. Il joue sur un violon de Jacob Stainer de 1665.